12 avril 2021

La posture et la santé mentale

Le rôle de yoga

Saviez-vous qu'il y a un lien direct entre la posture que nous adoptons et l'état de notre santé mentale?

 

En 2021, nous avons de plus en plus cette tendance à nous recroqueviller.. vraiment au sens concert du terme.

 

On se replie de plus en plus sur soi-même. Parmi les causes: la position assise qui prédomine de plus en plus, les ordinateurs, les téléphones portables, ...

 

Il est évident que l'usage excessif des appareils numériques  nous coupe du monde extérieur. En effet, au lieu de nous concentrer sur le monde réel qui nous entoure, on se concentre sur ce petit monde digital entre nos mains.

 

 Mais en plus, cette coupure qu'on crée avec le monde extérieur se manifeste à travers notre posture corporelle.

 

Les épaules roulées vers l'intérieur, le haut du dos arrondi, le cou en flexion, le regard posé vers le bas, ...

Femme sur la fenêtre Sill

Évidemment, sur le plan purement physiologique c'est pas très bon pour notre corps. Parmi les conséquences de cette posture sur notre santé physique : les douleurs aux épaules, au dos, au cou et à la tête; perte de mobilité au niveau des épaules et au niveau du cou; et j'en passe.

 

Mais, saviez-vous que cette posture a un impact sur notre santé mentale?

 

Pensez au monde animal. Quand un animal se replie sur soi-même, c'est souvent par peur de quelque chose. C'est un réflexe - on protège les organes internes essentiels à la survie.

 

Dans notre monde des humains, la position repliée est associée à la dépression, à la peur, à un manque de confiance en soi... Lorsqu'on est triste, on a souvent cette envie de s'enrouler dans les couvertures en "petite boule" et de se couper du monde extérieur. Ceci est une réaction tout à fait naturelle, on a besoin de ce petit moment pour se retrouver avec soi-même pour, ensuite, se relever et poursuivre le chemin plus fort et plus résilient.

 

Ceci fonctionne dans le sens inverse également. Lorsqu'on adopte constamment une position repliée sur soi-même (sans pour autant avoir vécu une situation triste), notre corps l'interprète en tant que quelque chose de "dépressif".

 

Le corps envoie un message au cerveau: "regarde comment elle est repliée sur elle-même, il doit y avoir une raison pour cela... elle doit avoir vécu une situation très difficile. Donnons lui un peu de repos."

 

Le cerveau va alors répondre: " Effectivement, son corps nous indique qu'elle doit être triste, alors on va lui faire vivre des émotions tristes."

 

Une personne qui se retrouve dans cette situation risque d'avoir davantage de pensées négatives et dévalorisantes: "la vie ne sert à rien; je n'ai aucun but dans la vie; personne n'a besoin de moi; je suis impuissant(e) et je ne peux rien changer; etc..."

 

À l'inverse, lorsqu'on adopte une posture avec la colonne droite, les épaules déroulées et la tête bien haute, notre corps et notre cerveau interprètent ceci de façon positive. C'est la posture de la confiance, de la fierté, de l'estime de soi,... 

 

Le yoga est une excellente pratique à intégrer dans le quotidien, puisque dans le yoga on accorde une très grande attention à notre posture. On apprend à prendre conscience des petits défauts posturaux qu'on peut avoir. On apprend à les remarquer et à les corriger au quotidien. 

 

De plus, des nombreuses postures de yoga visent "l'ouverture de la poitrine". Par exemple: le cobra, la posture du chameau, la posture de la roue, la posture des mains vers le haut, le chien tête en haut, le guerrier 2, ... la liste peut être très longue.

 

Autres actions très simples que vous pouvez faire au quotidien pour vous aider à adopter une posture plus fière: 

 

- Amener les appareils électroniques à la hauteur de vos yeux au lieu de descendre vos yeux vers les appareils

 

- Adapter votre poste de travail en plaçant l'écran de l'ordinateur en hauteur (le dessus de l'écran doit arriver à la hauteur de vos yeux). 

 

- Faites un simple exercice: assis sur une chaise (ou debout), imaginez qu'il y a un fils attaché au sommet de votre crâne et qui vous tire vers le haut. Allongez votre colonne au maximum. *Attention - gardez votre menton bas, légèrement rentré. On ne veut pas d'extension au niveau du cou. 

 

- Si vous travaillez assis, n'oubliez de vous lever souvent et de bouger. Idéalement à toutes les heures. 

 

Voilà, ces quelques simples trucs vous aideront à adopter une posture plus fière et vous redonneront de la confiance en vous.

 

Je vous souhaite une belle journée, Namasté

Marina :)

Sources:

1) Negar korooshfard, Hesam Ramezanzade, Batool Arabnarmi. Relationship of self esteem with forward head posture and round shoulder, Procedia - Social and Behavioral Sciences, Volume 15, 2011, Pages 3698-3702

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877042811009049

2021-04-12